LES SAPEURS POMPIERS D'AYDAT
  L'Alcool et les Fêtes
 


L'alcool et les fêtes

Souvenez-vous qu'entre boire et conduire, il faut choisir!

L’éthylotest donne un indice de la présence d’alcool dans l’air expiré. Il est interdit de conduire en cas de concentration d’alcool dans l’air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligrammes par litre.

La limite légale d'alcool dans le sang est de 0,5 pour mille, ce qui correspond à 0,22 milligrammes par litre d'air expiré. Voici d'autres choses bonnes à savoir concernant l'alcool au volant.

Combien de verres?

Il n'est pas évident de parler en nombre de verres. Le lien entre ce que vous consommez et l'alcool que vous avez dans le sang, est difficile à déterminer avec précision.

Voici une indication qui pourra peut-être vous aider.

- Chez un homme (75 kg): un verre = concentration d'alcool dans le sang de 0,2%.

- Chez une femme (60 kg): un verre = concentration d'alcool dans le sang de 0,3 %.

On considère qu'un verre contient plus ou moins 10 gr d'alcool fort, que ce soit de la bière, de l'alcool dur, du vin, ou autre.

L'alcool s'évacue du sang à raison de 0,15 par heure. Il n'est donc jamais inutile de se donner des limites dans la soirée. Par exemple, en vous disant que vous boirez un verre ou deux à l'apéro, puis plus rien. Même si, bien entendu, l'idéal est de ne rien boire quand on sait qu'on va conduire en fin de soirée.

SAM conduit!

 

Alcool et fêtes : l'entourage du conducteur doit faire pression

 

Au sortir d'une fête, nous avons tous une grande responsabilité : faire en sorte de rentrer sans encombre ! Le conducteur doit donc être sobre (pas une goutte d'alcool), tandis que les non conducteurs ont pour devoir de dissuader les buveurs de prendre le volant !

 

Alcool et conduite : responsabilité partagée

 


Depuis 2006, les accidents de la route liés à l'alcool sont plus fréquents que ceux associés à la vitesse. Chaque semaine, 23 personnes meurent sur les routes dans un accident impliquant l'alcool. Selon la Sécurité routière, en 2008, près de 6.300 accidents corporels, dont 880 mortels, ont mis en cause un taux d'alcoolémie positif. A noter que l'alcool multiplie par 8,5 le risque pour un conducteur d'être responsable d'un accident mortel, et par 14 en cas de consommation de cannabis associé.

 

Alcool et conduite : pourquoi donner tant de responsabilité à l'entourage ?

 


Conduire est un acte social qui peut mettre les autres en danger. Empêcher quelqu'un de prendre le volant sous l'emprise de l'alcool est donc l'affaire de tous. Nous avons tous le devoir de trouver le courage et les mots pour éviter que des vies ne se brisent. Convaincre ou raisonner quelqu'un qui est sous l'emprise de l'alcool n'est pas facile, mais c'est pourtant un devoir salvateur.
Ces mots qui ont le pouvoir sauver des vies doivent être prononcés par des adultes, mais aussi par des adolescents. En effet, les jeunes sont les plus souvent impliqués dans les accidents liés à l'alcool (les hommes surtout), lesquels surviennent fréquemment la nuit, le week-end, en campagne. Aux parents et à l'entourage d'ouvrir le dialogue avec les ados pour leur faire prendre conscience de l'importance de tenter de convaincre un ami.
Le site Internet de la Sécurité routière donne des conseils pour trouver les bons mots, les bons arguments.
Quant aux solutions, elles existent toujours, comme dormir sur place, se faire ramener par une personne sobre, appeler un taxi...  

CLIQUEZ ICI. 
ET LISEZ CES HISTOIRES JUSQU'AU BOUT.

 
 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Mis à jour le 08 / 08 / 2017
WEBMASTER......ERIC